Marc Klapczynski

Né en 1964 à Saint-Avold en Moselle, dans une famille de mineurs, Marc Klapczynski partage son temps entre l’écriture et la préservation des savoir-faire ancestraux à travers son activité de murailler, membre du réseau des Artisans Bâtisseurs en Pierre Sèche (A.B.P.S.) https://www.pierreseche.fr/. Féru d’ethnologie et de préhistoire, il a étudié la philosophie à l’université de Reims (2000-2004).

Ses romans préhistoriques ont anticipé les récentes découvertes qui ont balayé les vieux schémas d’évolution linéaire pour redessiner les contours d’une humanité aux origines foisonnantes et toujours plus lointaines.

Dès parution, les diverses éditions de son premier roman, Ao, l’homme ancien, ont rencontré le succès auprès d’un large public. Traduit en plusieurs langues, il a été adapté au cinéma (UGC 2010), sous le titre Ao, le dernier Neandertal.

Après Le Pouvoir d’Iktia, « L’Odyssée du dernier Neandertal » s’achève avec Tsinaka, l’œil de la toundra, adapté en podcast sous le titre Fossile sonore pour l’émission « L’expérience » de France Culture.

En imaginant la disparition des derniers néandertaliens et leur rencontre avec les hommes modernes (sapiens), Marc Klapczynski rend hommage au premier chasseur de la toundra, un homme capable de compassion et de spiritualité, que des traits encore archaïques ont longtemps privé du statut d’humain à part entière.

Outre son activité de romancier, Marc Klapczynski dirige désormais la collection Chemins de résistance qui manifeste notre volonté de faire une place à une littérature engagée au sein de notre maison d’éditions.

Son expérience de terrain et ses engagements le désignaient pour cette mission.

 

Hommage de Jean Malaurie, lettre du 26 juillet 2010

Monsieur,

Je viens de lire votre livre, Ao l’homme ancien, et je tiens à vous en féliciter. J’ai retrouvé grâce à votre talent, des moments intenses que j’ai vécus avec des Inuit assez rudes et encore très traditionnels, dans l’arctique central. C’est dans un rêve éveillé que j’ai lu votre ouvrage toute une nuit et je tenais à vous donner mon témoignage d’admiration pour votre grande force, qui est de communiquer ces pouvoirs singuliers qu’ont les chamans arctiques, ainsi que j’ai pu moi-même le vivre.

Bien à vous,

Professeur Jean Malaurie

Directeur de la collection Terre Humaine 

Éditions Plon