Pierre Naudin

Cycle d’Ogier d’Argouges Cycle de Tristan de Castelreng Cycle de Gui de Clairbois Cycle de Richard de Clairbois
Autres ouvrages de Pierre Naudin
La Malédiction des Trencavel
Romans historiques
Histoire et mystères
Biographies
Pierre Loti
Littérature
Folklore, Contes et Légendes
Cuisine
Humour
Régions

Pays Basque Gascogne-Pyrénées Landes Bordeaux-Gironde Poitou-Charente-Vendée Languedoc Provence-Côte d'Azur Marseille
Également au catalogue

Site réalisé avec le concours
de la DRAC Aquitaine

 


A paraître

Les titres Les auteurs

 

 
Folklore, Contes et Légendes
Contes de Cambrinus, roi de la bière
Contes de Cambrinus, roi de la bière
Intégrale : Contes d'un buveur de bière - Contes du roi Cambrinus - Contes de petite ville
ISBN 978-2-84498-167-7
Format : 15,4 x 22 cm
389 p.
23 €

Les contes de Charles Deulin ravissent depuis longtemps les lecteurs du Nord de la France ou de Belgique.
« Ses contes partent de Condé, d'abord, du clocher bulbeux de Saint-Wasnon, du beffroi, de la rue de l'Escaut, de la Capelette, du Coq ou du Chêne-Raoult, ou de Macou. Ils passent par Fresnes, par Escautpont, Saint-Saulve, Valenciennes, le bois de Raismes ou le Caillou qui bique. Parfois, ils s'évadent vers des cités moins proches : c'est Cambrai, c'est Douai, c'est Mons, ou Tournai. On va jusqu'à Bruxelles, mais jamais vers le Sud, fût-il ce Paris où Deulin s'exila.
Les héros de Grimm, ou d'Andersen, ou d'autres, se réincarnent ici en de légendaires personnages de notre région ainsi dotés d'une histoire toute neuve, mais n'ayant rien à voir avec leurs véritables origines ! C'est Martin et Martine, c'est Gayant, ou Cambrinus, c'est le Manneken-Pis, ou Jean du Gogué. Le roi, c'est celui des Pays-Bas, ou parfois un roitelet modeste du Pays-Bleu d'Autreppe, du Pays-Vert de Sebourg.
La bière, bien sûr, coule à flots ; dans la fumée des pipes, dans les concerts de carillon. On y va de ducasse en kermesse avec les wiseux, ninoches, campénaires et d'autres garlousettes. On chole, on crosse, on tire à l'arc, on joue à la guiche ou au billon. »


Jean Dauby